Quel coefficient d’isolation pour toiture ?

isolation pour toiture

Une bonne isolation de toiture permet d’avoir une assurance pour économiser de l’énergie, mais aussi un gain de confort thermique et acoustique. De plus, le fait de respecter les normes de performance pour l’isolation des combles, permet de bénéficier d’aides financières et fiscales importantes. Cela contribue au financement des travaux d’aménagement et de correction énergétique.

Comment choisir l’épaisseur de l’isolant en toiture ?

En réalité, l’épaisseur de l’isolant en toiture est déterminée en fonction du budget et de la place. Ces mentions sur l’épaisseur de l’isolant minimales afin de réaliser une résistance thermique de 7 doivent déterminer le matériau idéal convenu à vos besoins. Néanmoins, il est possible de croiser certaines contraintes qui influenceront votre choix comme, la place réservée, le type d’isolant ainsi que le budget accordé.

La surface disponible permet de choisir le matériau qui offre une conductivité thermique importante, qui peut être comblée par une couche d’isolant. Si le budget est suffisant, il est possible d’opter pour d’autres aspects comme la résistance au feu du matériau, ainsi que les normes écologiques et les paramètres acoustiques.

Quel coefficient thermique dans le neuf ?

La réglementation thermique de 2012 régit les coefficients d’isolation des combles en laine de verre dans les bâtiments et résidentiels nouvellement construits.

En effet, tout dépôt du permis de construire datant de 1 er janvier 2013 exige aux construction d’être conforme aux normes des Bâtiments à Basse Consommation, mais aussi :

  • Le respect de la consommation limitée d’énergie primaire de 50 kWh /m2.an comme moyenne ;
  • La présentation d’un coefficient bioclimatique Bbiomax ;
  • La garantie de confort en été avec une température convenable (intérieure conventionnelle),

Le coefficient du bâtiment se doit par conséquence, d’être à une performance élevée. En général, les résistances thermiques recommandées doivent alors être pareilles, voire plus à R= 8 M2. K/W en combles, avec R= 4M2.K/W pour les murs et planches, pour maintenir un équilibre de basse consommation d’énergie pour le projet.

isolation pour toiture

Quelle est la réglementation thermique pour les bâtiments existants ?

Concernant l’existant, la réglementation thermique rentrée en vigueur en 3 mai 2007, exige des coefficients de résistances thermiques spécifiques pendant les travaux d’isolation thermique. C’est donc en fonction de la zone climatique et l’emplacement, que nous pouvons déterminer la résistance thermique R à réaliser, ainsi :

  • R= 4 à 4.40 m2.K/W concernant les combles réglés au niveau des pentes de toit en dessous à 60 °C ;
  • R= 4.8 m2.K/W concernant les combles perdus.

Cependant, pour faire partie des aides financières et fiscales à la rénovation énergétique, il est convenu de réaliser des travaux d’isolation comme explicités en dessous :

  • Une réalisation par une société certifiée RGE ;
  • Une réalisation dans une résidence autoritaire ;
  • Le respect des normes minimales de résistance thermique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.